Aller au contenu principal

Comité intergouvernemental de la Convention 2003 de l’UNESCO, le Togo élu pour 4 ans

Publié le : 18 juin 2018
Comité intergouvernemental de la Convention 2003 de l’UNESCO,  le Togo élu pour 4 ans

 Le Togo est élu aux côtés du Cameroun et du Djibouti pour représenter l’Afrique au sein du Comité intergouvernemental de l’Unesco pour la sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel(PCI) pour un mandat de quatre (04) ans.

Le Togo est rentré de sa participation aux travaux de la 7ème session de l’Assemblée Générale de la Convention de 2003 avec le statut de membre du Comité Intergouvernemental de l’UNESCO élu pour un mandat de quatre (04) ans ensemble avec deux autres pays africains pour représenter l’Afrique.

 

A l’issu de cette élection, les défis à relever pour le Togo au sein de ce comité composé de 24 Etats-membres dont 6 nations d’Afrique, sont entre autres, la prise en compte plus conséquente du Patrimoine culturel immatériel dans la politique de développement à la base et sa contribution à l’atteinte des ODD, la poursuite des actions de promotion, d’inventaire, de sauvegarde et de valorisation des pratiques relevant de ce même patrimoine.

 

L’élection du Togo au sein de ce Comité International est le résultat des efforts que le Gouvernement, sous l’impulsion du Chef de l’Etat,  déploie dans le cadre de la promotion du secteur culturel du Togo  et lui ouvre la voie pour une plus grande visibilité et la valorisation de son patrimoine culturel riche et diversifié. Elle constitue une opportunité pour les acteurs culturels de notre pays.

 

Ratifiée par 178 pays,  la Convention de 2003 a pour but la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, le respect du Patrimoine Culturel Immatériel des communautés, des groupes et des individus concernés, la sensibilisation aux niveaux local, national et international à l’importance du patrimoine culturel immatériel et son appropriation mutuelle et la coopération et l’assistance internationale.

Le Patrimoine Culturel Immatériel représente les pratiques, les représentations, les expressions, les connaissances et savoir-faire ainsi que les instruments, les objets, les artefacts et les espaces culturels qui leur sont associés, que les communautés et les groupes, le cas échant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel. Celui-ci se manifeste donc dans plusieurs domaines tels les traditions et expressions orales, y compris la langue, les arts et du spectacle, les pratiques sociales,  des rituels et événements festifs, les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers, et enfin, les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel.

 

C’est sous l’impulsion du Chef de l’Etat que le gouvernement a introduit la candidature du Togo à l’élection des membres du comité de la Convention de 2003 auprès de l’Unesco.

Top