Aller au contenu principal

Formation Civique

Présentation


L’éducation à la citoyenneté, la promotion des droits de l’homme, des valeurs citoyennes, républicaines, patriotiques, sociales, culturelles et démocratiques à travers  la formation civique et  l’éducation à la citoyenneté vise en effet à asseoir les fondements de la nouvelle société en construction.
 
Il s’agit surtout  de valeurs universelles, communautaires et nationales qui créent un climat de confiance politique et sociale, consolident la démocratie et l’État de droit, renforcent la cohésion et la concorde nationales et stimulent le respect effectif des droits de l’homme et des libertés publiques.
 
La politique du civisme est une ambition qui découle de la vision du Chef de l’État de faire du Togo un État moderne et prospère dans lequel émergent de bons citoyens, conscients et respectueux de leurs droits et devoirs, des lois, des valeurs républicaines et démocratiques ; des citoyens réconciliés et engagés dans une culture de paix, solidaires et dévoués envers la nation. Elle est mise en œuvre par le ministère à travers la Direction de la Formation Civique.
 
Le but poursuivi est d’arriver à réduire sensiblement les comportements d’intolérance, d’agressivité, de désobéissance à l’autorité, de non-respect des institutions de la République, d’exacerbation des particularismes socioculturels.
 
Ce faisant, l’on interpelle aussi bien les pouvoirs publics que la société civile et les partenaires au développement, afin de participer à l’enracinement de la réconciliation des Togolais, la cohésion sociale, la solidarité nationale et la participation citoyenne.
 
Au-delà des opérations de sensibilisation et de formation, le mois du civisme et de la citoyenneté est institué pour être le mois dédié aux réflexions et actions pour la lutte contre l’incivisme. Le Ministère se prépare activement pour le lancement de la deuxième édition.

Au titre des actions menées l'on relève, entre autres, :

  • Une campagne de sensibilisation pour un climat social apaisé à travers toutes les régions du pays (l’Avé, Tohoun, Anié, Guérin Kouka, Tchamba, Cincansé et à Lomé ;
  • La campagne de vulgarisation de la politique nationale de formation civique et d’éducation à la citoyenneté à travers tous les chefs lieux des régions et Kpalimé;
  • Le séminaire de renforcement des capacités des femmes en matière de civisme et de citoyenneté ;
  • Meetings de sensibilisation des étudiants sur la paix et la non violence dans les universités du Togo ;
  • Sensibilisation par des spots et affiches publicitaires;
  • La tournée de sensibilisation des parlementaires dans des établissements scolaires du secondaire à Lomé  (octobre);
  • La 2ème édition de l’académie de l’éducation populaire «Milawoe» à la citoyenneté, de l’association « Visions Solidaires » à Kara; 
  • La 1ère édition du concours « CAFE LEADERS » de l’association « CAFE CURIEUX » sur la citoyenneté;
  • lancement de la Caravane pour la non-violence en milieu scolaire, par l’association « Jlo Production »;
  • la campagne internationale de promotion de la tolérance et de l’humanisme de l’association  « Global Action for Tolerance and Humanism » ((GATH/International); 
  • « Nuit du civisme » de l’Association  de la Jeunesse Consciente  pour un Togo Meilleur.
  • la 1ère édition du mois du civisme et de la citoyenneté; 
  • etc..

Historique


L'importance accordée à l'éducation civique dans le monde, en Afrique et particulièrement au Togo a amené le gouvernement à créer, en 1996, le Ministère de la communication et de la formation civique qui a pour mission de mettre en œuvre la politique du gouvernement en la matière. En 2001, par décret n° 2001-113/PR du 9 mai 2001, la Direction de la formation civique fut créée.

Cette direction, dans le but de respecter les recommandations du Programme mondial d'éducation à la citoyenneté, aux droits de l'homme et à la paix, a initié des travaux pour l'élaboration d'un cadre stratégique de formation civique, validé en octobre 2006 à Notsè, puis d'un plan national de formation civique adopté en novembre 2007 à Kpalimé.

Par ailleurs, du 28 au 31 août 2012, le Ministère des droits de l'homme, de la consolidation de la démocratie et de la formation civique a organisé à Notsè, un atelier d'échange d'informations sur la prise en compte de la formation civique et de l'éducation à la citoyenneté et aux droits de l'homme dans les secteurs formel, non formel et informel.

 A cette occasion, la Commission nationale pour l'UNESCO, l'Organisation Internationale de la Francophonie, l'INADES Formation, la Direction de la jeunesse et les différents ministères concernés (Ministère des enseignements primaire et secondaire, Ministère de l'enseignement technique et de la formation professionnelle, Ministère de l'enseignement supérieur, Ministère du développement à la base, Ministère de l'action sociale) ont fait des communications en rapport avec le sujet. Le document qui en est sorti a servi à l'élaboration de l'état des lieux et à établir le diagnostic et le rapport d'évaluation de la première phase (2005-2009) du Programme mondial d'éducation dans le domaine des droits de l'homme et d'éducation à la citoyenneté.

Un document d'avant-projet de politique nationale d'éducation aux droits de l'homme et à la citoyenneté a été élaboré, puis pré-validé en juin 2013 à Tsévié. Dans l'intervalle, des initiatives prises par les Ministères, les diverses institutions et Organisations de la société civile (OSC) sur la formation civique et l'éducation à la citoyenneté, sont encourageantes.

Dans le souci de lutter contre l'incivisme grandissant et de faire face au déficit d'éducation à la citoyenneté, le Togo, par le Ministère  en charge de la formation civique, entend mettre en place sa politique nationale de formation civique et d'éducation à la citoyenneté.

En se dotant d'une politique nationale de formation civique et d'éducation à la citoyenneté, le gouvernement se donne les moyens de régler les problèmes d'incivisme et de carence en matière d'éducation à la citoyenneté et de contribuer à faire émerger un idéal type de citoyen togolais.

Politique sectiorielle


Objectif général

Le but assigné à la Politique nationale de formation civique et d'éducation à la citoyenneté est d'amener le citoyen à s'approprier et à vivre les valeurs républicaines à travers une citoyenneté active en vue de sa pleine participation au développement humain durable.
Il s'agit de faire de la formation civique et de l'éducation à la citoyenneté, un levier d'émergence d'une société nouvelle épanouie, unie, responsable, résolument tournée vers le développement.

Objectifs spécifiques

Il s'agit de :
- renforcer les différents cadres politique, juridique, institutionnel existants en matière de formation civique et d'éducation à la citoyenneté ;
- transformer la direction de la formation civique en une agence nationale dotée d'une autonomie de gestion et de finance ;
- promouvoir des comportements civiques ;
- mettre en place, à court terme, un fonds d'appui à la formation civique et à l'éducation à la citoyenneté ;
- promouvoir une éducation formelle et non formelle qui prépare le citoyen à être respectueux de la dignité humaine, des droits de l'Homme et des valeurs démocratiques ;
- encourager une meilleure protection et une gestion saine de l'environnement ;
- encourager et soutenir la participation citoyenne aux affaires publiques ;
- promouvoir les valeurs culturelles nationales ;
- promouvoir les valeurs patriotiques.
 
La politique sectorielle de la formation civique prend appuie sur : 
la Constitution de la IVe République de 1992 ;
- le code des personnes et de la famille modifié par loi organique n°2012-014 du 6 juillet
2012 ;
- la loi n° 1991-04 du 12 avril 1991 portant charte des partis politiques au Togo ;
- la loi n° 83-1 du 02 mars 1983 instituant Code de procédure pénale, avec ses
compléments et modifications ;
- la loi cadre n°2008-005 du 30 mai 2008 sur l'environnement ;
- la loi n° 2007-017 du 06 juillet 2007 portant Code de l'enfant ;
- la loi n°2011-010 du 16 mai 2011 fixant les conditions d'exercice de la liberté de
réunion et de manifestation pacifiques publiques ;
- le décret n° 82-50 du 15 mars 1982 portant Code de procédure civile ;
- le décret n° 2001-113/PR du 09 mai 2001 portant création de la Direction de la
formation civique.

Approbation de la Politique nationale de formation civique et d'éducation à la citoyenneté et son plan d'action


Top