Aller au contenu principal

Culture

Présentation


Le secteur culturel, pas suffisamment pris en compte dans les politiques de développement dans les dernières décennies, se positionne de plus en plus comme un  secteur incontournable dans la  création de richesses, d’emplois et dans l’exportation de biens et services compétitifs au plan communautaire et mondial.
 
Il ne peut en être autrement car les dynamiques sociales, culturelles et économiques d’un pays sont fortement dépendantes de la créativité, la diversité, la production, la circulation et la diffusion des biens culturels.
 
L’adoption d’une politique culturelle en mars 2011 et d’un plan stratégique décennal de l’action culturelle qui couvre la période  2014-2024, traduit déjà l’engagement politique du Gouvernement à repositionner la culture dans les priorités de développement socioéconomique. Cette politique sert d’outil de référence pour les choix prioritaires de développement dans le secteur.
 
A l’horizon 2030, le ministère ambitionne de faire de la culture un pilier des stratégies nationales de développement et d’intégration des peuples. Cette aspiration passe par une meilleure restructuration du secteur à travers un renforcement du cadre juridique et institutionnel, la valorisation des ressources culturelles nationales et la création de nouvelles ressources.
 
La stratégie consistera à engager des réformes qui valorisent et viabilisent les richesses et expressions culturelles, promeuvent les industries culturelles et créatives, encouragent leur émergence sur le plan économique, renforcent les productions culturelles nationales et communautaires, développent la protection juridique des artistes, de leurs œuvres, ainsi que les capacités managériales et professionnelles des acteurs et opérateurs culturels. Cette stratégie va aussi encourager des échanges fructueux dans le cadre de la circulation des biens, des services et des acteurs culturels.
 
En guise d’actions engagées, l’on note le rôle d’émulation que crée déjà le Fonds d’aide à la Culture qui participe au financement et à la valorisation des initiatives culturelles, privées comme publiques.

Historique


Le gouvernement a longtemps manifesté sa volonté de promouvoir le secteur culturel au Togo. Ainsi donc, à partir des années 70, le pouvoir politique a affirmé le lien entre le développement économique et le développement des valeurs et identités culturelles [Les orientations de la politique culturelle du Togo contenues dans le chapitre III du Livre vert du Rassemblement du Peuple Togolais (1972) définissant le programme culturel du IIIe plan quinquennal (1976-1980) qui préconise notamment la mise en place de commissions spécialisées et le financement d’infrastructures culturelles.]

Plusieurs initiatives ont été prises dans ce sens. Cependant, en l’absence d’une politique nationale de la Culture et de politiques sectorielles visant des objectifs clairement définis, ces initiatives ont connu des résultats mitigés. Parmi les actions en faveur de la promotion de la culture on peut citer :
  • la création du ministère chargé de la Culture ;
  • l’élaboration du document intitulé « Aspects de la politique culturelle au Togo » (1975) qui a fait l’état des lieux de l’orientation culturelle dans les années 70;
  • l’organisation des états généraux de la communication et de la culture, tenus du 15 au 23 juin 1992;
  • l’existence de discours et déclarations des hautes autorités de l’État, relatifs à la sauvegarde et à la promotion des valeurs historiques et traditionnelles togolaises, des principales orientations et programmes nationaux de développement économique et social ;
  • la loi n° 90-24 du 23 novembre 1990 portant protection du patrimoine culturel national.

Aujourd’hui, à travers la stratégie de réduction de la pauvreté et la promotion de l’emploi (DSRP-C et SCAPE), le gouvernement affirme toute sa volonté de faire de la Culture un pilier de développement et un secteur de compétitivité pouvant contribuer à la croissance économique et au développement durable.
 

Politique sectiorielle


La politique sectorielle et les réglementations culturelles recoupe l’ensemble des mesures relatives à la culture, à un niveau local, national, régional ou international, en rapport avec le Togo, qu’elles soient centrées sur la culture en tant que telle, ou destinées à avoir un effet positif direct sur les expressions culturelles des individus, groupes ou sociétés, y compris sur la création, la production, la diffusion et la distribution d’activités, de biens et de services culturels et sur l’accès à ces biens et  services.

Vision

La vision globale de la politique culturelle est de construire « une nation unie sur un socle culturel diversifié et réhabilité ». Elle cherche à développer la culture afin qu’elle contribue à construire ensemble dans la paix et enrichir durablement la vie de la communauté nationale dans toutes ses composantes, en s’inspirant sélectivement de l’héritage et des valeurs du passé, en relevant les défis du présent, tout en s’ouvrant, sur la base des opportunités et des perspectives dynamiques, sur le monde et le futur.

Missions

Pour traduire cette vision dans la réalité, les pouvoirs publics et en particulier le Ministère en charge de la Culture ainsi que les partenaires et parties prenantes ont le mandat d’accomplir les missions suivantes :
• reconnaître, encourager et soutenir les créateurs, appuyer les structures et les initiatives des opérateurs et renforcer durablement les capacités et les programmes des institutions et des personnels chargés du développement culturel ;
• faire en sorte que toutes les composantes socio culturelles contribuent chacune et ensemble au développement culturel et aient un égal accès aux œuvres et aux productions culturelles nationales et internationales de leur choix ;
• promouvoir les arts et la culture et veiller à ce qu’ils puissent contribuer à atteindre une vaste gamme d’objectifs de développement ;
• engager des actions d’information, de sensibilisation et de plaidoyer pour mieux faire connaître et apprécier par l’ensemble de la population et les pouvoirs publics, le rôle et la place de la culture dans une nation en développement et mobiliser la volonté politique en faveur de projets majeurs et fédérateurs ;
• promouvoir une politique culturelle extérieure et des échanges culturels facteurs d’intégration régionale africaine et faire du Togo un acteur de premier plan dans la renaissance culturelle africaine et lui donner une place et un rôle décisif dans la « grande conversation mondiale ».
Ces missions ainsi précisées permettent de formuler clairement les objectifs de la politique culturelle.

Objectifs stratégiques

La politique culturelle a pour objectif général d’asseoir les bases du développement culturel et artistique et de l’orienter de manière à maximiser durablement son impact sur une vaste gamme d’objectifs de développement.

Objectifs spécifiques

Peuvent être repérés suivant les différents axes du champ culturel :
Axe 1 : Culture et patrimoine
- sauvegarder et promouvoir le patrimoine culturel matériel et immatériel;
Axe 2 : Culture, création et créativité
- favoriser la créativité sous toutes ses formes, encourager et soutenir les créations culturelles ;
Axe 3 : Développement culturel
- créer le cadre et les conditions appropriées, pour promouvoir un véritable développement culturel et artistique ;
Axe 4 : Culture et développement
- œuvrer à la promotion et au renforcement des industries créatives et culturelles pour un développement durable et pour la lutte contre la pauvreté ;
- promouvoir la dimension économique de la culture tout en maîtrisant les interactions entre la culture et l’économie ;
- promouvoir une culture de la paix, de la tolérance, dans le respect de la différence, des droits humains et des libertés démocratiques ;
- encourager l’accès et la participation des populations à la vie culturelle afin de contribuer à la paix et à la cohésion sociales ;
- décentraliser la politique et l’action culturelles au niveau régional, municipal et local ;
- promouvoir la coopération culturelle et les échanges sur la base d’un examen critique des enjeux et opportunités de la mondialisation sur la culture nationale ;
- affirmer l’identité culturelle nationale et africaine des communautés culturelles du Togo ;
- promouvoir la diversité culturelle ainsi que le dialogue interculturel et interreligieux.

Ainsi perçue, la première tâche de la politique culturelle est la consolidation des fondements du champ culturel.

Politique culturelle du Togo


Politique nationale du livre et de la lecture


Top