Aller au contenu principal

Discours du Ministre lors de l'atelier de formation musicale des artistes de l’Union Nationale des Artistes Musiciens du Togo (UNAM-TOGO) sur le Solfège, la Guitare et le Piano

Publié le : 05 oct 2015

Monsieur le Président de l’Union Nationale des Artistes Musiciens du Togo ;
Monsieur le Directeur Général de l’Ecole Supérieure de l’Informatique et de Gestion Global Success ;
Monsieur le Directeur du Fonds d’Aide à la Culture ;
Mesdames et messieurs les partenaires de l’UNAM ;
Chers artistes ;
Mesdames et Messieurs les Invités ;

Mesdames et Messieurs,   
 
C’est avec un réel plaisir et un devoir de responsabilité que nous nous faisons l’honneur de répondre à l’invitation de l’UNAM pour assister à cette cérémonie marquant la fin de la formation des artistes et la remise des attestations aux participants,  membres de l’UNAM, qui se sont sacrifiés en un temps soit peu pour être disposés à suivre durant six (6) journées la formation musicale sur le solfège, la guitare et le piano.
Nous voudrions tout d’abord exprimer notre gratitude aux responsables de   l’école ESIG Global Success qui ont bien voulu, à travers un partenariat exemplaire qui se formalise de jour en jour mettre leur compétence et leur cadre au profit de l’UNAM pour la formation de ses adhérents.
 
Nous voudrions également exprimer notre reconnaissance à l’UNAM à travers son Président qui ne cesse de déployer ses efforts dans la recherche des pistes pour relever le défi de la formation qui manque à nos artistes.
 
Mesdames et Messieurs,
Chers récipiendaires,
 
En acceptant de suivre une initiation sur le solfège, la guitare et le piano, vous avez démontré votre attachement à la culture togolaise  et au delà celle des autres pays notamment européens dont les instruments précités servent à exprimer leur culture.
Cet apprentissage est le signe que vous vous intégrez à la mondialisation qui est un environnement où toutes les cultures s’expriment et s’entremêlent. Comme vous le savez, la formation est l’un des principaux piliers de la Politique culturelle du Togo, car il est un constat notable que la plupart de nos acteurs culturels n'ont pas une formation appropriée et suffisante. Ceci est un handicap majeur dans leur carrière.
Les artistes musiciens ont besoin d’un éveil de la sensibilité aux réalités culturelles universelles, d’une initiation aux valeurs esthétiques et du patrimoine, afin de pouvoir participer et contribuer à la vie culturelle nationale et internationale.
 
C’est pourquoi, le Solfège, la guitare et le piano sont et demeurent des disciplines ouvertes, utiles et inscrites dans la pratique musicale. C’est en ce sens que cette formation musicale est un formidable atout pour vous les artistes-musiciens dans le cadre de l'intégration de votre apprentissage dans une réalité musicale contemporaine. Elle s'avère même indispensable à une pratique complète de la fonction d’artiste-musicien.
 
Mesdames, Messieurs,
 
Etre professionnel de la musique aujourd'hui, c'est être capable d'évoluer dans un secteur d'activité exigeant et concurrentiel qui nécessite créativité, autonomie, compétences multiples et sens de l'adaptation. Le musicien professionnel évolue sur scène, en studio, encadre des projets ou transmet son savoir-faire et connait parfaitement son secteur d'activité. Pour ce faire, il faut que l’artiste dispose d’un bagage intellectuel axé sur la connaissance de cet art et la maîtrise de soi.
 
Mesdames, Messieurs,
Chers récipiendaires,
 
Comme énoncé dans la politique culturelle du Togo, les politiques culturelles africaines sont plombées par le manque de ressources financières, dû à la méconnaissance du rôle et de la place de la culture dans le développement. En outre, le personnel culturel ne développe pas suffisamment des stratégies de mobilisation et de financement de ce secteur.
C’est pourquoi, le financement public de la culture, à travers la mise en place du Fonds d’Aide à la Culture, se veut de palier à tous ces manquements et insuffisances, et aussi permettre à l’acteur culturel de vivre véritablement de son art.
 
Par ailleurs, nous réaffirmons une fois encore la disponibilité de notre département à l’endroit de l’UNAM et de tous les acteurs culturels que le gouvernement continuera à les encourager dans leurs parcours vers la perfection. Nous n’en voulons pour preuve que l’adoption au dernier conseil des ministres du mercredi 14 octobre 2015, (il y a seulement 48 heures) du projet de statut de l’artiste togolais, un texte juridique qui reconnait la place de l’artiste togolais dans le développement économique du pays par la protection de ses droits et devoirs.
 
Nous ne saurions terminer nos propos sans rappeler aux récipiendaires que l’obtention d’une attestation n’est pas le couronnement d’une carrière mais un visa qui va permettre à l’artiste de continuer par apprendre et à se perfectionner. Nous vous exhortons à persévérer dans la pratique de solfège, de la guitare et du piano pour qu’à l’avenir vous deveniez des artistes accomplis, ouverts sur l’extérieur.
 
Tout en souhaitant plein de succès aux récipiendaires dans leur parcours, nous déclarons officiellement clos, « l’Atelier de formation musicale des artistes de l’UNAM sur le Solfège, la Guitare et le Piano » et espérons que cette formation de plus ne serait pas fortuite.
 
Nous  vous remercions pour votre aimable attention!!!

Top