Aller au contenu principal

Discours du Ministre lors de l'atelier sur la diffusion de la culture de la paix et la gestion de la diversité culturelle

Publié le : 21 déc 2015

Monsieur le président de la Commission nationale de l’ISESCO ;
Monsieur le Ministre de l’environnement et des ressources forestières ;
Monsieur le coordonnateur national de l’ISESCO ;
Messieurs les représentants des institutions ministérielles et spécialisées ;
Messieurs les représentants des ONG ;
Messieurs les représentants religieux ;
Distinguées invités
Mesdames et Messieurs ;

C’est avec un grand plaisir que nous prenons la parole à l’ouverture de cet atelier organisé par l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) sur la diffusion de la culture de la paix et la gestion de la diversité culturelle au Togo.
 
En effet, vous conviendrez avec nous que par ces moments troubles que traverse le monde, il est impérieux de cultiver la paix et d’en faire la promotion partout où nous nous trouvons.
 
Dans ce sens, nous avons besoin pour ce millénaire, de leaders qui croient fermement en la paix et qui luttent jour après jour, pour la tolérance et la non violence.
 
C’est l’occasion pour nous de saluer la vision du Gouvernement togolais qui, sous l’impulsion du Chef de l’Etat, Son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE, a doté notre pays d’une politique culturelle depuis mars 2011 en vue de construire une nation unie sur un socle culturel diversifié.
 
Mesdames, Messieurs,
 
La culture de la paix va de pair avec la maîtrise de la diversité culturelle. Le climat de paix, de sérénité, de sécurité et de concorde dont jouit le peuple togolais, est une émanation des différentes cultures coexistant tant bien que mal, mais cherchant avant tout à évoluer dans un esprit de pardon, de tolérance pour un meilleur vivre ensemble.
 
Mesdames et Messieurs,
 
Permettez-nous de citez ce grand écrivain africain, Hamadou Hampâté Ba, qui disait « La raison me dit que ce qui est le plus important aujourd’hui pour amener la paix dans un monde si troublé et un progrès dans la conscience humaine, (…) c’est de voir se développer entre les différentes religions - comme entre tous les hommes – un esprit de tolérance, de compréhension mutuelle et de recherche de ce qui nous est commun ».
 
C’est sur ces propos que nous déclarons ouvert l’atelier sur la diffusion de la culture de la paix et la gestion de la diversité culturelle au Togo.

Je vous remercie
Top