Aller au contenu principal

Discours du Ministre lors de l'atelier de sensibilisation des étudiants sur la paix et la culture de l’excellence

Publié le : 23 déc 2015

Monsieur le Président de l’Université de Lomé
Monsieur le Directeur de la Formation civique 
Autorités, administratives,
Distingués Invités
Chers Participants 
Mesdames et Messieurs,

 

Avant toute chose, permettez-moi de joindre ma voix à celles qui m’ont précédé pour souhaiter, au nom du gouvernement, la plus cordiale bienvenue à toutes et à tous à cet  important atelier de sensibilisation des étudiants sur la paix et la culture de l’excellence.
 
Je voudrais également vous remercier très sincèrement pour avoir répondu à cette rencontre d’importance capitale consacrée à la jeunesse estudiantine, l’avenir de notre pays.
 
Mesdames et Messieurs,
 
Chers Participants,
 
Point n’est besoin de rappeler ici que depuis l’enclenchement du processus démocratique, notre pays, comme la plupart des pays de la sous région, a connu un certain nombre de dérapages qui ont entraîné, non seulement la fragilisation de la vie économique et politique, mais encore, un déchirement du tissu social caractérisé par des comportements inciviques, notamment la destruction des biens publics et privés, des agressions physiques et verbales, l’instrumentalisation des particularismes ethniques, les violations des droits humains et des libertés publiques, la désobéissance à l’autorité, pour ne citer que ceux-là.
 
Le milieu universitaire n’est pas épargné. Les campus universitaires de Lomé et de Kara ont particulièrement connu des crises répétitives, notamment des manifestations violentes organisées par des associations ou mouvements estudiantins à l’appui de leurs revendications  et souvent marquées par le vandalisme, les affrontements avec les forces de l’ordre, etc. ; un état de chose qui porte atteinte à la paix sociale, perturbe les activités académiques et risque d’hypothéquer l’avenir des jeunes, relève de demain.
Face à cette situation, il s’agit aujourd’hui pour notre pays d’induire un véritable changement de comportement et de favoriser l’émergence d’un nouveau type  de citoyen responsable et solidaire qui participe activement à la préservation de la paix, à la consolidation de la démocratie et à la restauration du tissu socio économique du pays, conformément  la vision du Chef de l’Etat, son Excellence M. Faure Essozimna GNASSINGBE, de faire du Togo une nation moderne, forte, unie et prospère.
C’est justement à ce défi que répond la politique nationale de formation civique et de l’éducation à la citoyenneté qui traduit la volonté et l’engagement du Chef de l’Etat, et du gouvernement de créer les conditions nécessaires pour endiguer le déficit de civisme et de citoyenneté dans notre pays. Cette politique prévoit en son axe 3, relatif au civisme et à la participation citoyenne, la formation de groupes cibles parmi lesquels les jeunes. 
A travers la politique nationale de formation civique et d’éducation à la citoyenneté, le gouvernement réaffirme son attachement aux principes de la liberté, de la démocratie afin de résoudre les problèmes d’incivisme et de déficit de culture citoyenne. Il entend amener les togolais à renouer avec les valeurs républicaines, celles du vivre-ensemble, dans le respect des droits et devoirs, des principes et valeurs démocratiques.
 
Il s’agit également d’apprendre à chaque citoyen l’acceptation de l’autre tel qu’il est et quelque soit son origine, apprendre au citoyen l’importance de la cohésion, de la solidarité dans la communauté, le dévouement envers la nation et le respect des institutions de la République, bref l’esprit patriotique.
 
L’objectif assigné à cette politique ne pourra véritablement être atteint que si les jeunes et particulièrement la jeunesse estudiantine ne s’approprient les valeurs qu’elle prône telles que la paix, la non violence, le dialogue, la culture de l’excellence.
Le présent atelier constitue justement l’une des initiatives visant à relever ce défi.
 
Mesdames et Messieurs,
Chers Participants,
 
Je suis persuadé que vos échanges au cours de cet atelier vous permettront de mieux cerner votre rôle et votre responsabilité citoyenne dans la préservation de la paix et la culture de l’excellence.
 
Je vous exhorte donc à tout mettre en œuvre pour faire de cette rencontre un succès, un tremplin vers l’édification d’un Etat de droit et de démocratie.
 C’est sur cette note d’espoir que je déclare ouverts les travaux de l’atelier de sensibilisation des étudiants sur la paix et la culture de l’excellence.

 
   Je vous remercie !

Top