Aller au contenu principal

Maintenance des appareils de la tête de réseau, de formation et diverses interventions à la TVT pour les années 2014 et 2015

Résumé

Ce projet récurrent a été initié pour résoudre et prévenir les pannes répétées sur les installations des chaînes de radios et télévisions publiques du Togo. Il vise, sur la base d'un contrat annuel signé entre le ministère et et un prestataire, outre la maintenance des appareils, la formation du personnel clé notamment les ingénieurs afin qu'ils soient à même de détecter et de remédier aux éventuelles pannes.

Contexte


Le Togo dispose à la TVT des ingénieurs et techniciens recrutés pour assurer le bon fonctionnement des installations de la télévision. Ces cadres interviennent tant qu’ils peuvent pour la maintenance de ces installations. Avec la nouvelle technologie liée aux exigences de la numérisation et à la satellisation, ceux-ci éprouvent des difficultés pour assurer la bonne maintenance des appareils.

Description

A la suite des pannes à répétition à la TVT au cours de l’année 2015 sur les équipements au sol, notamment le VSAT et le réseau électrique, et qui ont nécessité des interventions rapides du responsable de la société SKA Télécom à des frais relativement élevés, la signature d’un contrat de maintenance avec ladite société devient indispensable pour réduire les coûts et délais de réparation de ces pannes. Il en est de même pour le renforcement des capacités d’ingénieurs et techniciens de la TVT, appelés à prendre à termes, la relève de la société SKA Télécom.
Par ce contrat, l’Etat fera l’économie de moyens et évitera à la TVT des pannes de longue durée préjudiciables au déroulement normal de ses programmes.

 

Objectifs

Faire la maintenance de la tête de réseau du VSAT
Couvrir en directe des émissions par satellite
Occulter certaines émissions dont la TVT n’a pas le droit de diffusion,
Faire diverses interventions sur les appareils de numérisation dans la salle VSAT de la TVT.
 

Etat d'avancement

Les factures impayées des années 2014 et 2015 ont été régularisées au cours des années 2016 et 2017.

Prochaines étapes

Le projet se poursuit  puisqu'il est récurrent.

Top